Campaign of the Month: April 2017

Les Compagnons d'Ailleurs

Journal de Rurik #2

26 à 28 Tarkash 659 CV - Jour 3 à 5 - Session #4

Je suis avec le Magicien, on a décidé vu que les 2 autres compères sont allés voir les gitans et les diseuses de bonne aventure de se faire de l’argent. Plus d’argent, plus d’équipement et plus d’équipement, plus de matériaux pour pouvoir forger ! Ce n’est pas tout mais me faire avaler par un blob ne m’aide pas vraiment dans ma quête..

Par déduction logique, on se dit que le meilleur moyen pour se faire de l’argent est d’utiliser ma force surhumaine ! Et oui, les nains sont surhumains. Pendant que le Magicien harangue la foule pour trouver des chalands prêt à en découdre je m’échauffe j’essaye de montrer que je suis fort. Réflexion faite ce n’est pas le meilleur moyen d’attirer des pigeons et de les plumer.. J’aurais du paraître faible. Le Magicien avec ses grands talents d’orateur (je l’admire quand même, tant de patience et de charisme) réussit à trouver une belle gueule à détruire. Ne vous imaginez pas non plus que je suis un barbare sanguinaire, mais oui j’aime me battre ! Nous avons donc une beau gosse qui sort de la foule et commence à négocier ce qu’il pourrait gagner. Peut m’importe je vais l’étaler !

Le combat commence, sans que cela provoque l’attention que nous cherchions pour nous faire de l’or, on commencer à échanger quelques coups. Il se trouve que le bougre est costaud, il a des techniques que je n’arrive pas à assimiler. Il me suffit normalement d’y aller en force et tout fini par aller dans mon sens, mais avec lui, j’essaye de le frapper et je prends une multitude de coup ! Je n’arrive plus à les compter lorsque je m’écroule par terre.

A bien y réfléchir, un concours de bras de fer était une meilleure idée, je n’écouterai plus le Magicien et sa surenchère.

Il se trouve que je me réveil à la chapelle d’ Ilmater, le prêtre n’étant pas là c’est un sous fifre qui s’est occupé de me remettre sur pied. Je me réveil avec la tête du beau gosse qui m’a mis au tapis en face de moi, il a de la chance que je n’ai pas beaucoup de force sinon je lui aurais sauté à la gorge comme pour venger mon honneur. D’ailleurs mon ego est blessé.. Car non seulement je ne peux me venger mais en plus il me soigne !.. J’aurais ma vengeance un jour..

Le beau gosse qui je crois s’appelle Ragnar est maintenant embauché par la compagnie.. Je suis un peu dépité même si plus je le côtoie plus il me semble sympathique. Je suis sur qu’il faut que je me méfie. Il se propose malgré tout pour nous aider à trouver un endroit ou se reposer, et j’en ai besoin de repos, ce combat à laisser des traces ! Je suis donc le Magicien et le beau gosse jusque dans une taverne dont j’ai déjà oublié le nom. Cette taverne ressemble plus qu’autre chose à un bordel mais tant que je peux dormir ! On me montre une chambre pour laquelle je dois payer une fortune mais plus rien ne m’importe, je veux seulement dormir..

Au petit matin, la troupe est au complet et nous nous retrouvons à la citadelle ! Je me sens mieux et mes compagnons m’ont remis d’aplomb. Nous avons en tête avec le Magicien de nous procurer l’auberge du Roi de la Cale pour établir notre compagnie. Ce serait la classe et nous permettrait d’avoir une base d’opération. Je pense que cela peut m’aider dans ma quête pour devenir un forgeron hors pair. J’entends aussi parler d’une mission vers le sud lorsqu’ils parlent avec une personne et de communiquer à distance si le groupe se sépare, mes compagnons sont quand mêmes des personnes avec des idées étranges.

Je vais vous passer les détails, mais sachez le : l’administration est sans doute pire que de se faire mettre ko par une belle gueule qui triche avec ses techniques secrètes. Je ne tiens plus en place tellement on nous fait attendre. L’Elfe et le Rôdeur nous on laisser pour je ne sais quelle raison et c’est à nous d’être de corvée pour attendre. Je fais confiance au Magicien mais je ne sais pas combien de temps je vais tenir avant que mon caractère de nain ne prenne le dessus. Ou mon caractère brutal. Je confonds sans doute mais pour nous les nains, c’est une qualité que d’aimer utiliser notre force pour nous en sortir. Enfin je crois.

Des heures après notre arrivé j’ai enfin pu montré de quel bois je me chauffe à ce trublion de l’administration qui ne sait rien faire d’autre que de nous dire que l’on doit attendre. Il a daigner bouger ses fesses de sa chaise et va nous chercher une personne qui pourra je l’espère nous aider. Le Magicien essaye de me calmer mais c’est trop tard. Un autre phénomène de l’administration essaye de nous entuber mais nous finissons par lui tirer les vers du nez et nous avons rendez-vous le lendemain matin pour prendre possession du Roi de la Cale. En tout cas c’est comme ça que je l’entends et ce ne sont pas les deux gardes avec lui qui nous en empêcherons.

Pendant ce temps l’Elfe et le Rôdeur revienne pour nous dire qu’ils vont partir en mission pour retrouver un ami disparu. Quelle idée.. Si lui même ne s’est pas retrouver pourquoi aller le chercher. Nous devrions rester ensemble, ouvrir le comptoir de notre compagnie puis partir à la recherche du Roi Putride pour se faire de l’or et ainsi forger des armes magique ! Pas question de perdre du temps vers le sud alors que l’on doit aller au nord. Le Magicien est d’accord avec moi ce que j’apprécie ! J’aime avoir raison. C’est dommage, car je commençais à bien aimer l’Elfe. Ils partent donc sur le champ avec la belle gueule qui est censé les protéger. Tant mieux pour lui, il aurait fini par terre dans les vapes par la force de mes poings tôt ou tard.

Maintenant il ne nous reste plus qu’à attendre demain pour prendre possession de nos quartiers. Je suis donc le Magicien qui comme à son habitude à une idée derrière la tête. Il nous amène vers le sud de la ville pour aller voir d’autre Magiciens. Encore des gens qui vont me prendre de haut et ce n’est pas le nain qui parle. Je décide donc de me laisser porter. Il se trouve que le Magicien parle et parle et veut qu’on l’aide à déterminer quelle magie est derrière les objets que l’on a trouvé dans la cave du Roi de la Cale. Je retiens surtout que l’on m’offre à boire et à manger, sans doute que ces gens ne sont pas si farfelus que ça au final. De toute façon j’aime l’idée d’avoir une masse magique et de ne pas savoir ce qu’il se passera lorsque je l’utiliserai, cela rajoute du piment pour le prochain combat ! J’en suis tout excité.. J’ai envie de me battre mais je dois attendre. A croire que je passe mon temps à attendre..

Je reste donc avec le Magicien et ses nouveaux amis autour du feu à boire et à manger , j’ai malgré tout une petite pensé pour mes compagnons.. J’espère qu’ils vont bien et qu’on les reverra un jour.

Comments

Rozahlita

I'm sorry, but we no longer support this web browser. Please upgrade your browser or install Chrome or Firefox to enjoy the full functionality of this site.